Domination-soumission

Domination-soumission

Libération

A ceux qui ne comprennent pas que l'on puisse vivre une complicité, une émulation et/ou un amour basé sur un mode BDSM ou un rapport Maître(sse) / Soumis(e) ou Esclave, il convient de rappeler ou de faire découvrir  (ou redécouvrir ) certains aspects et certaines notions de cette relation. Loin des clichés affichés pour vendre de la presse, de la pellicule, du DVD ou faire fantasmer les gogos ... loin du cuir, des soirées fétiches et autres miroirs aux alouettes et pièges de la monnaie sonnante et trébuchante ... loin des images de tortures sanguinolentes des sites a carte bleue et à ALLO PASS, ... le BDSM est avant tout un choix de vie. Que ce choix s'impose depuis l'enfance ou l'adolescence comme une évidence, qu'il soit le fruit de maturation plus longue et sans en connaître les motivations profondes, il reste une décision personnelle et consciente.

 

Ce choix est consenti, voulu et souhaité. On ne tombe pas dans le BDSM et on ne devient pas un adepte de ces jeux par hasard. C'est avant tout une démarche personnelle qui devient relationnelle quand on trouve le partenaire corollaire de la même démarche. Le BDSM est donc une choix propre qui devient (ou peut devenir) un accord ou une convenance de vie ou d'échange entre deux personnes. Dans cette entente de vie, s'instaure une liberté d'être, de faire, de dire et d'agir, qui repousse a chaque fois un peu plus la "pseudo normalité" imposée par les cultures restrictives, manipulatrices et culpabilisantes dans leurs modes de fonctionnement et dans leurs moralités... Il n'est marginal que dans sa mise en œuvre, car vouloir rompre avec la rigidité et l'enferment d'une socialisation rigide n'est pas uniquement lié au BDSM, mais a tous les types de libérations personnelles

 

Ainsi la relation BDSM est un espace de liberté individuel et pluridisciplinaire privilégié qui lors des moments de jeux offre une libération rare, que ce soit dans la puissance maitrisée ou dans la volonté d'obéissance, ou dans l'écoute de l'autre et la compréhension de soi, et bien sur dans le dépassement et dans son propre accomplissement ... Le BDSM est avant tout un engagement pris envers soi-même qui impose la compréhension des responsabilités de chacun envers l'autre. C'est donc le choix de la connaissance de soi et du respect de l'autre.Tout le reste n'est que décorum et théâtralisation...ce qui compte c'est l'ivresse et non le flacon...



27/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres