Domination-soumission

Domination-soumission

La secrétaire à son Boss… 7 fin&hell

« On va aller dans ta chambre, ton Boss à aménagé ton lit pour facilité ce genre de chose »
« Couche toi sur le lit, face au plafond et écarte les bras et les jambes »
Le ton était donné...
Elle a fixé des chaînes à mes poignets et chevilles. Les chaînes de mes chevilles passaient par des anneaux situés au plafond, celle de mes poignait étaient attachées derrière ma tête.
Elle a tiré subitement sur les chaînes de mes chevilles, remontant mes jambes d'un coup.
Mon corps formait un angle droit et mes jambes étaient écartées en V.
Elle a tiré encore un coup pour remonter mon cul et ensuite elle a appliqué du gel en grande quantité sur mon cul, tartinant à nouveau mes sphincters.
J'étais effrayée, terrorisé...et elle était si belle, si attirante vêtue de cuir blanc...elle me tartina le cul avec tant de délicatesse, j'ai même pu ressentir un doigt glisser sur mes lèvres humides pour titiller mon clitoris.

« Écoute-moi attentivement! Si tu cries, pleures, hurles...ou parles, je te fouetterai tellement que tu en seras marquée à vie. Compris petite salope? »

« Oui Madame, je vous rendrai fier de moi »

 

Un sourire sadique sur son visage en guise de réponse....puis elle a commencé son travail de démolition anale. Elle a commencé par 3 doigts avec la main gauche, puis 3 doigts avec la main droite...et écarta mes sphincters. Elle écartait de toutes ses forces, je mordais mes lèvres pour ne pas pleurer ou hurler de douleur. Puis elle a glissé un 4 e doigt à droite et un 4 e doigt à gauche, écartant encore un peu plus mon trou béant. Je pouvais sentir sa respiration sur mes sphincter dilatés...elle a commencé à me lécher la chatte alors que mon cul était distendu par ses mains.
Sa langue experte eu vite raison de ma douleur et m'apporta des vagues de plaisirs...

Elle a forcé son poing fermé...poussant encore et encore, imprimant un mouvement rotatif pour qu'il entre... et il entra, elle a poussé encore, petit à petit son poignet disparu dans mon cul...puis la moitié de son avant bras. Un violent spasme de plaisir me traversa le corps, laissant échapper un râle de jouissance. Elle a retiré son bras et l'a enfoncé à nouveau. Mais plus fortement encore, brisant les dernières défenses de mon anus déchiré. Son poing fermé entrait et sortais à présent sans trop de résistance de la part de mon sphincter. Elle avait réussi.

 

En même temps, le plaisir montait de plus en plus, ma chatte dégoulinait à nouveau. Elle a laissé son bras bien enfoncé dans mon cul et a recommencer à me lécher la chatte...suçant mon clitoris, tournant autour avec délicatesse. Son poing sorti de mon cul faisant un horrible « plop »...signe que mon anus était totalement ruiné, déchiré, rompu. Mains jointes, telle une bonne sœur à l'heure de la prière, elle a commencée à forcer le passage. Elle poussait de plus en plus fort, ses mains glissèrent millimètre par millimètre. Je n'en pouvais plus, la douleur reprenait le dessus et un cri s'échappa de ma bouche.

Elle s'arrêta net et a retiré ses mains d'un coup sec...elle a empoigné son fouet.
« Sale poufiasse, tu vas regretter ce cris »

Les coups pleuvaient sur mes cuisses, mes seins, mon clitoris. Laissant des zébrures rouges.
Après une trentaine de coup de cravache elle m'a regardée fixement... « Ne me fait pas arrêter à nouveau où j'irai jusqu'au sang! »

Des larmes coulaient de mes yeux, mais aucun cris ne sortait de ma bouche...je résistais.

 

Elle a vidé la bouteille de gel dans mon cul...non plus sur mon anus, celui-ci restait ouvert mais bien à l'intérieur de celui-ci et sur ses gants de cuirs. Mains jointes à nouveau...elle a poussé à nouveau, mais sans ménagement par rapport à la dernière fois. Les mains glissèrent avec facilités sur le gel et bientôt il ne restait plus que ses poignets. D'un coup elle a poussé encore plus fort. La douleur était horrible, terriblement intense...je devais me mordre les lèvres quasiment à sang pour ne pas crier. Elle continuait, poussant petit à petit...puis j'ai senti ses deux poignets passer le col de mes sphincter et ses avant bras était entré aussi.

« On y est pétasse...tu es maintenant parfaitement fistée
Tu vas commencer à ressentir le plaisir »
Et elle ne m'avait pas menti. En effet, au fur et à mesure que ses mains entraient, j'ai senti une vague de chaleur monter en moi, prenant le dessus sur la douleur pour finalement l'effacer complètement.
J'ai commencé par émettre des cris de plaisir pendant qu'elle avait imprimé un
léger mouvement de recul avec ses bras pour ensuite les enfoncer à nouveau.

 

« Madame....mmmmm...ouiii....j'aime.....mmmmm »
« Tu peux jouir salope...je te l'autorise »

Elle a joué avec ses deux mains dans mon cul...elle m'apportait du plaisir en faisant bouger ses doigts, en tournant légèrement ses mains enfoncées profondément. J'ai joui assez rapidement. Mes muscles se sont cabrés de partout, même mes sphincters pourtant déchirés se sont resserrés dans la jouissance. Ma jouissance a coulé hors de ma chatte détrempée, glissant sur mes jambes et mes stay up.

« Superbe petite salope...je suis fière de toi »
Elle a retirée ses deux mains de mon cul, le laissant se reposer.
« Puisque tu as été courageuse, je vais te donner un bain qui te fera le plus grand bien »


« Merci Madame »

« Plus de Madame à partir de maintenant, tu peux m'appelle Julie »
....F I N...



07/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres