Domination-soumission

Domination-soumission

La secrétaire à son Boss… 5 de 7

Dans le salon, il me dit :
« Viens sur les genoux de ton Boss ma petite pute »

« Oui Monsieur »

J'étais sur ses genoux et il a glissé sa main sous mon slip en cuir pour ouvrir la fermeture à glissière. Sa main droite c'était posée sur mes seins, il s'amusait à tirer sur les anneaux...alors que de son autre main, ses doigts se glissaient dans mon anus dilaté.
« Je sais que tu es encore vierge....je me réserve le droit de te prendre ta virginité quand le moment sera venu. »

Dit-il alors qu'il me ramonait le fion avec 3 doigts tout en pinçant mes tétons.


« MMmmm oui Monsieur...ouiii »

« Ça te fais jouir...salope »

 

Je commençais à apprécier ce genre de traitement...me savoir à la merci de quelqu'un avait quelque chose d'excitant.
« Montre à ton Boss comment tu suces »
Je me suis mise à quatre pattes, entre ses jambes et j'ai déboutonné son pantalon, avide de goûter sa bitte.
Je l'ai sucée comme Maître Marc me l’avait appris, glissant sa bite au fond de ma gorge, jouant avec son gland.
Il a pris ma tête entre ses mains et a mené la danse en effectuant un mouvement de va et viens de plus en plus rapide.


J'ai sucé mon Boss...et ça m'excitait.
Il a poussé sa bite au fond de ma gorge, poussant un râle de plaisir...et il a éjaculé.
J'ai immédiatement avalé son foutre chaud, léché sa bite pour bien la nettoyer et être certains d'avoir récupérer la moindre goutte de son précieux jus.
« Tu es une bouche à pipe ma pute...j'apprécie »

« Merci Monsieur »

 

« Va prendre un bain et te coucher, demain je dois partir, je reviendrai après demain...mais quelqu'un viendra prendre soin de toi »

Dans mon bain je me suis masturbée, pensant à la bitte de mon Boss.
La nuit fut douce et reposante. J'en avais bien besoins.
Au petit matin, mon Boss m'apporta le déjeuner au lit....

« Voilà ta récompense pour tes prouesses d'hier soir. Je m'en vais, la personne qui doit s'occuper de toi est déjà là, elle t'attend dans le salon. Je compte sur toi pour lui faire bonne impression »
« Que dois-je porter Monsieur? »
« Je te laisse choisir dans ta garde robe ma petite pute »


Je me suis empressée d'ouvrir cette garde robe et de découvrir les vêtements que mon Boss m'avait choisi. C'était impressionnant, une montagne de vêtements en latex, cuir, satin, des chaînes, des colliers, des bottes, des objets de toutes les formes,....
« Je vais choisir des vêtements de petite salope Monsieur »
Il m'a regardé choisir.

 

Une jupette grise d'écolières, un top blanc transparent et moulant avec un décolleté très impressionnant, une paire de stay up blanc et des petites chaussures noire.
« La parfaite salope...tu as de la chance que je suis en voyage... »
« Merci Monsieur, je suis ravie de vous plaire »

« N'oublie pas de nettoyer ton cul salope...sinon tu vas le payer fort cher » le ton avait changé.
« Oui Monsieur, je m'exécute immédiatement »
Dans la salle de bain, j'ai lu rapidement le mode d'emploi de la poire et j'ai douché mon cul comme il le fallait. Après 15minutes, mon cul était propre en profondeur. C'était même jouissif de sentir le liquide chaud circuler dans mes entrailles.


Entre-temps mon père était parti.
Dans le salon, une personne attendait, elle était dans l'ombre donc je ne pouvais pas la voir.

« Approche toi salope, laisse moi te voir »...la voix était ferme et féminine.
Mon boss me donnait à présent à une femme!
Je me suis avancée doucement dans le salon.
« Très joli, excellent choix salope. Tourne et laisse moi admirer ton cul, on m'a dit qu'il était très accueillant »

 

L'inconnue c'est avancée. Elle était grande, la quarantaine, vêtue d'un body en cuir blanc, de haute botte en cuir blanc, de gants en cuir blanc aussi...et elle portait une cravache de cavalier à la ceinture. Sa poitrine était généreuse. Ses cheveux, long étaient noire ébène tout comme ses yeux.
J'ai commencé à tourner doucement comme elle me le demandait.

« A quatre patte chienne, viens me lécher les bottes »
J'ai rampé vers elle, tête baissée et commencé par lui lécher les bottes.
WHAC! Un coup de cravache sur mes fesses


« Applique toi sale pute! »
Ma langue léchait de long en large ses bottes.
Pendant que je m'appliquais, elle m'a attachée une chaîne à mon collier.
« Tu seras ma chienne personnelle... »

« Bien Madame »

 

« Reste à quatre patte et tourne toi, remonte ton cul que je l'admire de plus prés »
Je lui ai tourné le dos et afin de lui offrir la meilleure vue, je m'étais penchée en avant. Ce qui avait pour avantage d'écarter mes fesses en même temps.
J'ai senti sa cravache redresser ma jupette, glisser entre mes fesses...tourner autour de mon petit trou, se faufiler entre mes lèvres qui déjà commençaient à mouiller. Je m'en voulais au fond de moi, jouir sous la coupe d'une femme...

WHAC! WHAC! Deux coups de cravache sur mes fesses
« Qui t'a dit de mouiller salope? »
Elle a recommencé. Une série de 15 coups de cravaches, alternant fesse gauche et droite
Pas une plainte ne sortit de ma bouche. Je mordais mes lèvres tant la douleur était aigue.

« Puisque tu es si salope, je ne te ferai pas de cadeau »
Elle a commencé par frotter la pointe de sa botte sur ma chatte détrempée.
Elle frotta, pressa, fit glisser cette pointe entre mes lèvres qui devenaient de plus en plus humide.




03/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres