Domination-soumission

Domination-soumission

La secrétaire à son Boss… 3 de 7

A peine avait t'il prononcés ses mots que les lanières des fouets cinglèrent mes fesses…
Je ne me souviens plus du nombre de coup de fouets que j'ai reçu...mais après un long moment de torture, il s'arrêta net et me massas mes fesses endolories de douleurs avec une crème.
Le massage eu pour effet de calmer la brûlure des coups.

Il me détacha de la croix et me transporta sur la table en bois.

Là il m'attacha les bras, toujours face contre la table, mais, mes jambes étaient pliée, écartée et attachées au sol. Formant un coin.
« Je te présente Rex, mon fidèle compagnon »
Rex? Mon dieu, un chien! Ce type est fou!
Rex était un dogue allemand, de très grande taille
Avec ses mains, il écarta mes fesses, exposant mon petit trou.
Un doigt rugueux le massa légèrement, je ne pu empêcher un râle de plaisir sortir de ma bouche bâillonnée.
« Tiens donc...on dirait que ma petite putte aime ça »...
Le salaud, il le savait et en profitait.

 

« Ton Boss m'a bien précisé que ta virginité devait être préservée... mais il ne m'a pas interdit de m'occuper de ton petit trou de pute! »

Son doigt força l'entrée, écartant mes sphincters avec force.

Il fit une série de va et viens, tournant de temps en temps... je sentais mon trou du cul s'ouvrir petit à petit. Un 2e doigt s'introduit, un 3e ensuite...


Je n'en pouvais plus, des vagues de plaisir montaient en moi, je gémissais en continu, je sentais ma chatte dégouliner.
Il frotta ses doigts sur mes fesses puis les écartas encore plus.
« Viens Rex! Viens goûter à cette putte »
Le chien, obéissant, se dressa sur ses deux pattes avant et je sentis sa langue râpeuse me lécher le trou du cul...encore et encore.
Cette langue longue et râpeuse me faisait un effet fou, alors que j'étais dégoûtée, révulsée à l'idée de subir cette perversion, je pouvais sentir ma chatte dégouliner de plaisir, mes seins étaient durci comme jamais...j'aimais ça.

 

« Mon dieu, je deviens folle...je me mets à apprécier cette perversion »
Mon bourreau le savait, je prenais du plaisir...et pour y couper court il m'asséna une fessée qui me fit redescendre sur terre bien vite.
Le chien avait maintenant fini...j'étais soulagée.
Mais déjà je sentais un liquide froid et gras couler sur mon cul.

Il posa devant moi une série d'objet de longue de taille différente...il y en avait 5, du plus petit au monstrueusement gros.
« Tu vois ces plugs? Je vais tous les utiliser...et quand j'en aurai fini avec, ton cul sera aussi accueillant et ouvert

que ta chatte de pute »

Il prit le premier et l'enfonça d'un coup dans mon cul.
Un étouffement de douleur sortis de ma bouche.
Il joua avec, le faisant entrer et sortir, effectuant des rotations de plus en plus larges...puis m'enfonça le second, plus large.

 

De temps en temps il rajouta du gel pour mieux « huiler » mon cul comme il le disait.
Je sentais mes sphincter se dilater, s'étirer...il allait me déchirer complètement.
Déjà le 4e était à l'œuvre. Il était un peu différent des autres, long, très long, recourbé et s'élargissant au fur et à mesure.

Il me ramona avec pendant un long moment.

Je ressentais à nouveau des vagues de plaisir monter en moi.
Il prit le dernier, il avait une base très large et était de forme conique.
Il l'appuya fortement sur mon cul ravagé, je pouvais sentir sa force...et je sentais les dernières barrières de mon cul céder sous la pression exercée.

D'un coup il se glissa profondément.
J' hurlais sous mon bâillon tellement la douleur était intense, elle me déchirait les entrailles.
Il prit un rouleau de scotch et le fixa sur mon cul de telle manière que ce plug ne pouvait pas sortir.

 

Il me détacha à nouveau, retira mon bâillon dégoulinant de salive.
À quatre pattes sale pute, tu es ma chienne à présent.
Il attacha un collier de chien à mon cou et tira sur la laisse.
Je le suivais à travers la pièce, jusqu'au divan.

Il s'assit confortablement. Pendant que je restais à ses pieds.
Mon cul me faisait souffrir, je sentais la douleur s'effacer petit à petit. Mais à chaque mouvement, il me faisait mal.

« Voyons voir si tu sais te servir de ta bouche » dit-il
« Déboutonne mon pantalon et suce moi! Et tu as intérêts à t'appliquer »
Je dégrafais son pantalon et baissa son slip. Son pénis était déjà tendu et prêt à l'action.
Il était grand et veineux.

Voyant que je traînais, il attrapa ma tête et força l'entrée de ma bouche avec sa bitte.
« Suce moi salope! »
J'avais déjà sucé mon ex petit copain...mais là ce n'était pas pareil. Avec ses mains il poussa ma tête et enfonçait son pénis au plus profond de ma gorge. M'étouffant presque avec.
Il accélérait le mouvement, je le suçais du mieux que je pouvais et ça devait lui plaire vu qu'il émettait des râles de plaisir.

 

A un certain moment, il poussa sur ma tête de toutes ses forces, calant sa bite au plus profond de ma gorge...et éjacula avec violence.
J'ai cru que j'allais vomir..
Son sperme coulait à flot au fond de ma gorge.
« Avale sale pute...avale tout!»
Il éjacula à plusieurs reprises, je pouvais sentir son jus couler par la commissure de ma bouche.
Il retira ses mains et ordonna d'un ton sec « nettoie ma bite salope, je veux qu'elle soit propre »

Je léchais sa bite avec application, craignant sa colère. Chaque goutte de sperme était nettoyée. J'avais le goût de son foutre en bouche.
« Il y a encore du travail à ce niveau là...mais c'est déjà pas mal.
Lève toi chienne, tiens toi debout et regarde le sol »
J'avais du mal à me lever...mon cul ainsi bourré me tiraillait de douleurs et de plaisir...car ma chatte était à nouveau occupée à dégouliner sur mes bas résille.

Il attacha des pinces à mes tétons qui pointaient...et y relia des petits poids.
La douleur était intense.
« Tu vas les garder pendant un certains temps salope! »
« Maintenant tourne toi et baisse toi que je te retire le plug »
Sans me faire prier je m'exécutais.



26/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres